abc-artgallery.com, galerie art  
   PEINTURE   
 
   SCULPTURE   
 
   INSTALLATION   
 
   GRAVURE   
 
   DESIGN   
 
   PHOTOGRAPHIE   
 

 
Espace Membres
 
 > devenir membre
 
 
Artistes de la Méditerranée et du Moyen-Orient

L’Association pour l’Art et la Culture vous convie à découvrir les œuvres réalisées par les nombreux artistes venus d’Europe, du Proche et Moyen-Orient pour vivre une une expérience unique d’échange et de partage durant la première édition du Symposium International d’Art Contemporain des pays de la Méditerranée et du Moyen-Orient à la Maison d’Art Contemporain Asilah (MAC.A). Une exposition d’art contemporain des artistes majeurs de la scène Marocaine est également proposée aux visiteurs. Situé à 6 kilomètres d’Asilah, sur la plage de Briech, le MAC.A est devenu, en un an seulement, un haut lieu de la création artistique marocaine.
Jusqu’au 6 juillet 2013 . MAC.A . Asilah


Hommage à Mohamed Sarghini

La Fondation CDG et la Fondation ONA se sont liées pour rendre hommage à ce grand grand artistes, pionnier de l’art contemporain au Maroc. Les visiteurs pourront ainsi déambuler entre ces deux espaces prestigieux qui retracent le long et beau parcours de Mohamed Sarghini en tant qu’artiste et enseignant. Celui-ci a toujours jouit d’une grande notoriété et d’une grande estime auprès de la communauté des artistes. Mohamed Sarghini était l’exemple même de l’abnégation, la loyauté et la générosité, des qualités qui lui valent sa nomination par feu le Roi Mohamed V pour le poste du premier marocain directeur de l’Ecole des Beaux Arts de Tétouan. Mohamed Sarghini tenait à transmettre son savoir et à déceler les jeunes talents pour ensuite les encourager à se lancer dans une carrière artistique.
Cet événement illustre de façon parfaite l’approche d’un partenariat public-privé et offre un exemple concret de la synergie entre institutions partageant la même vision pour la promotion de la culture.
Du 26 juin au 10 septembre 2013 . Villa des Arts de Rabat et Espace Expressions CDG


Serwan Baran à Marrakech

Après Casablanca, c’est à Marrakech que revient l’artiste irakien Serwan Baran avec une vingtaine de toiles entre expressionnisme et abstraction. Les hommes comme les animaux, principalement les chevaux ou les chiens, sont d’imposants corps baignés dans un espace indéfini. Des corps imposants par leur masse mais plus encore par la force et la présence qu’ils dégagent. Quelques lignes et des masses de couleurs magistralement appliquées suffisent à suggérer ces corps où aucun détail personnel jamais ne transparaît. Des bras, des jambes parfois aux formes presqu’animales, des visages indéfinissables,.. Serwan Baran a sa propre notion de la symbolisation des corps; des excès et des difformités. Les couleurs vives et chaudes ont beau être omniprésentes, le monde que nous présente Serwan Baran est un monde tourmenté, qui s’impose de manière brute et brutale aux yeux des spectateurs.
Exposition du 7 juin au 7 juillet 2013 . Galerie Matisse Marrakech


Mages de Hassan Nadim

Cette exposition, qui rend hommage au poète portugais Fernando Pessoa, à l’artiste marocain Farid Belkahia ainsi qu’à la place de Jamaâ El Fna, lieu ayant vu défiler une partie importante de l’histoire du Maroc et qui est considéré actuellement comme une partie intégrante du patrimoine marocain, laisse l’opportunité à tous d’apprécier l’art de Hassan Nadim. Rêveur et créarif, Nadim a pu trouver le point de rencontre et d’équilibre entre deux arts assez éloignés, et a pu briser les limites et conventions habituelles qui régissent les deux domaines pour n’en faire qu’un. A mi-chemin entre peinture et photographie, Nadim nous fait comprendre que ces deux domaines ne s’opposent plus, ils se complètent.
Du 11 au 30 juin . Villa SA&AA . Casablanca


Mustapha Belkouch à l’Artothèqe

Pas un mot à ajouter aux propos de Nicole de Pontchara sur l’œuvre du peintre et graveur Mustapha Belkouch « De la succession des toiles naît un mouvement qui provoque un voyage. Le mouvement est déjà là, dans les toiles, avant que le déroulement de l'histoire, séquence après séquence ne l'amplifie. Musique orchestrée avec ses pauses et ses déchaînements. Dans l'unité qui préside au déroulement, nulle uniformité : les formes géométrisées, acétées, ou au contraire voluptueuses, en courbes et plis, peuvent émerger d'un sol désertique, monolithe accentuant le caractère aride du paysage comme l'immobilité d'un temps arrêté, équilibre permanent d'un présent ou d'une absence.
A partir du 13 juin 2013 . L’artothèque de Casablanca


Achromatic Game

L’abstraction géométrique est connue au Maroc et certains de ses artistes les plus prestigieux la pratiquent. Mais ce mouvement, issu des années 60 et 70 peine à se renouveler. Raphael Durans est un de ceux qui tentent encore de le faire, dans ce qu’il est convenu d’appeler l’art concret. C’est pourquoi il a semblé important, à l’artiste et à la Galerie Fatma Jellal, sous l’impulsion de Bernard Collet commissaire de l’exposition, de donner à voir cette forme si particulière d’un art pour lequel rien n’est de plus concret qu’une ligne, une couleur, une surface, l’espace et la lumière
A partir du 13 juin 2013 . Galerie Fatma Jellal . Casablanca


   Page  :                 8     
 
Mettre en page d'accueil
 
 
NOTRE SELECTION
 
BIENNALE INTERNATIONALE DE CASABLANCA
RENCONTRES D'ART ACTUEL
MAGAZINE ART DU MAROC
MAGAZINE MAROC PREMIUM
MODE MADE IN MOROCCO
PEOPLE
 
 
Mentions Légales   |   Téléchargement   |   Copyright